Jardin

Quels sont les travaux de jardinage déductibles des impôts ?

La déduction d’impôts est une opération qui consiste à diminuer le montant global des revenus à déclarer. Quand certains travaux sont effectués dans votre domicile, vous bénéficiez de ce droit. C’est le cas des travaux de jardinage. Pour connaître donc les travaux de jardinage déductibles d’impôts, lisez ceci.

L’entretien du potager et du jardin : des travaux déductibles d’impôts

Lorsque vous sollicitez les services d’un salarié ou d’une agence spécialisée pour entretenir votre potager ou jardin, vous bénéficiez d’une déduction d’impôts. Puisque ces travaux nécessitent une certaine habileté, il convient alors de les confier à un spécialiste pour avoir un travail de qualité.

A lire aussi : Décoration clôture jardin bois : astuces et inspirations tendance

Ainsi, l’entretien du potager passera par le nettoyage du sol dans l’objectif d’éliminer les herbes encombrantes. De même, il y a le retournement du sol pour permettre une bonne infiltration de l’eau. Sans oublier qu’un arrosage fréquent est indispensable en l’occurrence au cours des températures extrêmes.

Quant à l’entretien de votre jardin, votre spécialiste se charge d’apporter une seconde vie à vos plantes d’ornement et à votre gazon. Ces travaux prennent en compte la scarification, la fertilisation, l’arrosage et la tonte.

A lire en complément : Composteur en bois ou plastique : lequel choisir pour votre jardin ?

Étant donné qu’il s’agit de travaux délicats, il est normal que l’entretien du potager ou du jardin fasse partie des travaux déductibles d’impôts.

La taille des arbres et des haies : des travaux de jardinage déductibles d’impôts

L’un des travaux de jardinage déductibles d’impôts est la taille des arbres et des haies. Cette opération vous en donne ce droit, car elle est tout aussi délicate que l’entretien du jardin. En effet, la beauté et l’accessibilité de votre jardin en dépendent. De ce fait, la taille des arbres est une des solutions face aux insectes nuisibles et aux maladies. Ainsi, dès que vous remarquez des branches attaquées par des ravageurs, n’hésitez pas à solliciter votre jardinier.

La taille des haies quant à elle, répond pour remédier au problème de densité des feuilles empêchant l’infiltration de la lumière solaire. Pourquoi se limiter alors à quelques traits de rayons de soleil dans votre jardin alors que vous pouvez en avoir davantage ? En plus grâce à ce travail, vous favorisez l’épanouissement des jeunes pousses.

Quelles conditions pour bénéficier de la déduction d’impôts

La première condition pour bénéficier de la déduction d’impôts lors des travaux de jardinage est de faire appel à un spécialiste salarié. Ainsi, vous ne pouvez bénéficier de cette faveur si vous exécutez vous-même les travaux. Sur ce, vous apportez toutes les preuves que ces opérations sont effectivement exécutées par une tierce personne. La qualification de cette dernière importe peu.

De plus, il faut ajouter que les frais de travaux doivent obligatoirement excéder 5 000 €. Sans quoi, vos travaux de jardinage ne peuvent pas être déductibles. Un dernier détail ; vous devez être à jour vis-à-vis de la fiscalité française.

Les travaux de désherbage et d’aménagement paysager : peuvent-ils être déductibles d’impôts ?

Les travaux de désherbage et d’aménagement paysager sont également éligibles à la déduction d’impôts sous certaines conditions. Le premier critère est que les frais engagés pour ces opérations doivent être facturés par un professionnel salarié et ne peuvent pas inclure l’achat de matériel ou d’outils spécifiques.

En ce qui concerne le désherbage, il doit se limiter aux allées, terrasses ou même aux murs extérieurs de votre habitation. Les traitements phytosanitaires tels que le glyphosate ne sont pas acceptables. Les travaux d’aménagement paysager comprennent notamment l’élagage des arbres, l’installation de clôtures, la plantation ou le remplacement d’arbustes.

Quelques précautions sont à prendre en compte avant toute démarche : veillez bien à respecter les règles environnementales et vérifiez si vos projets ne nécessitent aucune autorisation administrative, comme une demande préalable auprès du service d’urbanisme local.

Il est primordial de conserver tous vos justificatifs (devis signé, par exemple) afin qu’en cas de contrôle fiscal, vous puissiez prouver la réalité des dépenses effectuées ainsi que leur exactitude.

Comment déclarer les travaux de jardinage pour bénéficier des déductions fiscales ?

Maintenant que vous savez quels sont les travaux de jardinage déductibles des impôts, il est temps de se pencher sur la question du déclaratif. Pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut inclure l’intégralité des frais engagés dans votre déclaration annuelle de revenus.

Si vous êtes un contribuable qui paie l’impôt sur le revenu, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt correspondant à 50% des dépenses liées aux travaux effectués. Il existe cependant une limite pour chaque foyer fiscal : celle-ci s’établit à 5 000 euros par an.

Il est possible que certains propriétaires décident • et ce, sans raison apparente • de ne pas déduire ces prestations fiscales. C’est pourtant une erreur ! Sachez que si vous avez fait appel à un professionnel qualifié et que tous vos justificatifs sont en ordre, alors n’hésitez plus : contactez votre centre local des impôts.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les différentes aides financières existantes en matière de jardinage ? N’hésitez pas à consulter notre site internet où nous avons rassemblé toutes les informations nécessaires concernant la réalisation des travaux ainsi que leur financement.