Aménagement

Conifère : entretien et taillage des conifères

Plusieurs personnes optent pour les conifères chez eux en raison de la tranquillité qu’elles procurent. Mais comme toute plante, les conifères requièrent un minimum d’entretien et de précautions afin de booster leur épanouissement. Quel entretien et quel taillage pour les conifères ? Cet article vous en parle.

Un conifère : qu’est-ce que c’est ?

Un conifère est un arbre résineux aux multiples noms. De pin, sapin, épicéa à cèdre, cyprès ou encore séquoia, il s’agit d’un arbre qui peuple naturellement les forêts. Il s’agit d’une espèce originaire d’Europe et d’Asie continentale. Il faut noter que cette espèce est un important fournisseur de bois pour la foresterie et la sylviculture. Il faut noter que cette plante existe en plusieurs variétés. Et chacune de ces variétés renferme des vertus et de nombreux bienfaits.

A lire également : Aménagez un coin de détente de rêve dans votre jardin

Tenez, les jeunes plantes de l’épinette blanche du printemps peuvent servir à faire des tisanes ou des sirops pectoraux. Soulignons que la gomme de cette variété est susceptible de soulager les gencives endolories et l’estomac trop acide. Pour ce qui est de l’if du canada encore appelé le sapin traînard, il est souvent utilisé pour servir de décoctions pour des bains partiels analgésiques. Le taxol qu’on en extrait constitue un puissant remède contre le cancer de sein et des ovaires.

Comment entretenir et tailler les conifères ?

L’entretenir des conifères ne demande pas de grands moyens mais il est tout de même important de prendre certaines dispositions. En effet, même si les conifères savent s’adapter à des sols pauvres, il est important de procéder à une fertilisation régulière de son sol. Cela favorisera la croissance harmonieuse de cette plante.

A lire également : Guide complet pour entretenir et choisir le bon type de pelouse pour votre jardin

Quid de l’arrosage ?

Sur le plan de l’arrosage, il faut noter que les conifères demandent beaucoup d’eau notamment la première année. Si en période de pluie le problème d’eau ne se pose pas, en saison sèche il vous faudra prendre des dispositions pour assurer le bien-être de vos plants. Ainsi, vous pourriez par exemple procéder à des bassinages réguliers.

Le traitement : est-ce nécessaire ?

Par ailleurs, les conifères n’ont pas à priori besoin d’être traités. Néanmoins, il existe parmi eux des espèces qui sont souvent attaquées par des araignées rouges. Cela se manifeste par l’apparition de taches brunes sur les feuillages. Le cas échéant, il est conseillé de faire le traitement dès l’apparition des taches.

Faut-il tailler les conifères ?

Puisque les conifères forment de façon naturelle une silhouette équilibrée, vous n’avez pas vraiment besoin de les tailler pour leur donner une quelconque forme. Vous devez donc avoir la gâchette légère sur le sécateur hormis pour les espèces telles que l’if du canada. Si vous désirez une végétation plus dense, attendez le printemps puis coupez d’un tiers, leur longueur.

Les différents types de conifères et leurs particularités

Il existe une grande variété de conifères et chacun d’entre eux a ses propres caractéristiques. Voici donc un tour d’horizon des différentes espèces.

L’épicéa est l’une des espèces les plus courantes en Europe. C’est un arbre à croissance rapide qui peut atteindre jusqu’à 50 mètres de hauteur dans certains cas. Sa couleur varie du vert foncé au bleu-vert.

Le pin sylvestre, quant à lui, est facilement reconnaissable grâce à son écorce brun orangé qui se détache en plaques. Il mesure généralement entre 20 et 40 mètres de hauteur et possède des épines mesurant environ 7 cm.

L’if canadien ou Taxus Canadensis est un arbuste très dense pouvant atteindre une hauteur maximale comprise entre 1 et 6 mètres. Ses feuilles sont brillantes, plates, larges, oblongues ou ovales avec deux bandes blanches sur le revers.

Originaire d’Amérique du Nord, ce résineux peut atteindre jusqu’à 25 mètres. Son écorce brune/grise écailleuse cache une chair riche en huile essentielle utilisée en médecine douce. Il est souvent confondu avec l’épicéa.

Cet arbre de grande envergure peut atteindre jusqu’à 30 mètres et possède des aiguilles qui se colorent progressivement avant de tomber à l’automne. Son bois est très apprécié pour sa solidité et son grain fin.

Il faut noter que les conifères sont des plantations idéales pour les jardins japonais grâce à leur forme graphique et leur couleur impressionnante.

Les erreurs à éviter lors de l’entretien et de la taille des conifères

Les erreurs à éviter lors de l’entretien et de la taille des conifères

Si vous voulez garder vos conifères en bonne santé, il y a certainement quelques erreurs que vous devriez éviter. Voici les plus courantes.

Une grande erreur est de tailler les conifères au mauvais moment. Vous devez connaître le type d’arbre dont on s’occupe pour savoir quand faire la taille. En général, il faut tailler les arbres résineux au printemps ou en été lorsque leur croissance est active.

Tailler trop court peut être fatal pour votre arbre. Les branches sont essentielles pour le développement des feuilles et une coupe malencontreuse peut empêcher l’arbre de se développer correctement.

Mauvaise technique d’élagage

Il ne suffit pas seulement d’avoir un bon sécateur, encore faut-il savoir comment utiliser cet outil correctement. La meilleure façon consiste à couper en biais juste avant un bourgeon orienté vers l’extérieur afin que la nouvelle pousse soit dirigée dans la bonne direction.

Négliger l’environnement :

Le choix du sol et son entretien sont très importants pour assurer une bonne santé aux arbres conifères. Ils ont besoin d’un sol bien drainé mais profond, riche en humus ou tourbe acide avec un pH entre 5 et 6. Un apport régulier d’engrais organique est aussi conseillé.

Il faut rappeler que les conifères ne sont pas des arbres qui nécessitent beaucoup d’entretien une fois qu’ils ont été bien installés. Pour éviter tout désagrément, veillez à l’emplacement de votre arbre afin qu’il puisse se développer correctement sans avoir besoin de trop de soins.

Comment planter et fertiliser les conifères pour assurer leur croissance

Il existe des techniques simples qui permettent aux propriétaires de jardin d’aménager un espace verdoyant en plantant des conifères.

Le choix de l’emplacement est primordial. Les arbres ont besoin d’un sol bien drainé, riche en humus ou en tourbe acide avec un pH entre 5 et 6. Il vaut mieux éviter les terrains argileux, car ils sont souvent mal drainés et peuvent causer la mort des racines.

En général, les conifères préfèrent une exposition au soleil ou à mi-ombre, mais cela dépend aussi du type d’arbre que vous avez choisi.

Préparation du sol avant la plantation

Pour planter vos conifères dans le sol, il faut creuser un trou dont la taille doit être deux fois supérieure au diamètre de la motte. Vous devriez aussi ajouter une couche de compost organique ou autre matière organique pour aider à retenir l’humidité.

Jetez ensuite une petite poignée d’engrais organique sur le fond du trou avant de placer votre plante dedans.

Fertilisation régulière :

Une fois que les jeunes plants ont été installés dans leur terreau temporaire, il faut noter que la fertilisation doit être adaptée aux différents types d’arbres et qu’il ne faut pas en abuser car cela peut causer des dommages sur les racines et même la mort des arbres.

Arrosage :

L’arrosage régulier est indispensable pour que vos conifères se développent bien. Ils ont besoin d’environ 2 cm d’eau par semaine, soit environ un gallon (4 litres) au-dessus de leur zone racinaire.

Il est crucial de ne pas trop arroser car cela peut provoquer une maladie fongique qui attaque les racines. Assurez-vous donc que votre sol est bien drainé avant l’arrosage.

Entretien annuel :

Une fois plantés dans leur emplacement définitif, les conifères bénéficient généralement d’un entretien minimum. Cela comprend simplement la taille occasionnelle si nécessaire ainsi qu’un suivi régulier pour détecter tout signe éventuel de maladie ou de parasite.

En respectant ces conseils simples mais utiles, vous serez en mesure d’aider vos conifères à croître rapidement et en bonne santé dans votre jardin ou votre cour arrière.

Les maladies et parasites courants des conifères et comment les prévenir ou les traiter

Les conifères sont robustes et ont une durée de vie longue, mais ils peuvent parfois être sujets à des maladies ou parasites.

L’une des maladies les plus courantes chez les conifères est le chancre. Le chancre peut se développer sur l’écorce d’un arbre et causer la mort de certaines parties du tronc. Cela peut entraîner une faiblesse structurelle de l’arbre et conduire finalement à la chute complète.

La rouille est aussi un problème pour certains types de conifères comme le pin blanc ou encore l’épinette blanche. Cette maladie se manifeste par des taches jaunes sur les aiguilles qui se transforment en pustules orangées au printemps suivant. Il y a aussi la galle, qui provoque la formation d’excroissances bizarres dans les boules verticales que font pousser certains types de pins.

Les parasites sont aussi très fréquents chez les conifères. Les cochenilles farineuses constituent une menace importante car elles s’installent sous l’écorce ou entre les écailles afin d’en sucer la sève et détruire ainsi progressivement toute l’arborescence.

cochenille farineuse

Pour éviter que ces problèmes n’apparaissent, vous devez maintenir une bonne hygiène et un suivi régulier des conifères. Les mesures préventives incluent la taille appropriée pour permettre à l’air de circuler autour des branches et limiter ainsi les zones d’ombre propices aux maladies.

Il est aussi possible de traiter les arbres avec des produits chimiques ou naturels spécialement conçus pour éradiquer les maladies fongiques ou parasitaires. Le soufre en poudre peut être utilisé contre certains types de champignons, tandis que le savon insecticide est efficace contre les cochenilles farineuses.

Afin de diminuer le risque d’affaiblissement structurel causé par divers facteurs (sécheresse, pollution…), vous devez surveiller vos arbres et agir rapidement dès lors que vous détectez un problème potentiel. Vous pouvez ainsi aider votre jardin à rester beau et verdoyant pendant longtemps !